Ma Bourgogne royale

A travers mes balades de week-ends, j’ai pris plaisir à découvrir certains lieux préservés de la Bourgogne du sud. Je ne connaissais pas encore tous les endroits que j’ai visités et j’apprécie de vous faire partager mes découvertes patrimoniales.

J’ai tardé à faire un article à cause des aléas de la vie mais ce n’est pas grave. Il vaut mieux tard que jamais! Avec l’arrivée de l’automne, je m’empresse de vous parler de ce qui m’enchante et me fait rêver.

 

Feuille rouge d'automne

Les couleurs de l’automne m’émerveillent chaque année. J’adore ces nuances de rouge, de roux et d’or!

Château de Digoine

 

 

Le Château de Digoine vu de son étang, est situé sur la commune de Palinges en Saône-et-Loire. Il se visite. Génial!

 

Le Château de Digoine et sa serre

Le Château de Digoine vu de son jardin à la Française et de sa serre possède de nombreuses variétés de fleurs, de plantes et un potager. Superbe!

Parc du Château de Digoine

Ce parc me fait penser à un paysage du Canada. Enchanteur et paisible!

Château de Sercy

Le Château de Sercy est un château fort de Saône-et-Loire, classé monument historique. Magnifique!

Château de Sercy avec son hourd

Le Château de Sercy avec son hourd monumental est bien conservé même s’il a été modifié. Splendide!

Château de Sercy

Le Château de Sercy vu de dos!

Sigy-le-Chatel

Le Château de Sigy-le-Chatel est l’un des plus anciens du Mâconnais. Il ne reste que des ruines mais c’est une exaltation pour les photographes amateurs!

Tous ces châteaux sont des propriétés privées et ne se visitent pas à l’exception du Château de Digoine.

Malgré tout, il est possible de se promener dans leur parc pour apprécier la beauté des sites.

J’ai toujours eu un faible pour l’architecture des châteaux et leur histoire. Cet article leur rend hommage. J’espère tout simplement que les générations futures continueront à les conserver le plus longtemps possible.

Un beaujolais à déguster!

Petit à petit, je découvre le Beaujolais et finalement, je lui trouve à chaque fois du charme.

Ah, vous pensez tout de suite que je parle de vin naturellement! Eh bien NON! Je parle de la région de ce vin située au nord de Lyon. Je n’ai pas encore tout vu du Beaujolais mais j’ai apprécié le peu que j’ai visité avec mon compagnon.

Dans le Beaujolais du Sud, des vignobles adossés à la colline entourent des villages construits de pierre ocre jaune qui donne l’appellation de pierres dorées. Cette couleur de pierre est présente sur chaque construction de l’église aux maisons et c’est magnifique au soleil!

Pour en donner un aperçu, admirez le village perché d’Oingt situé à une trentaine de kilomètres de Lyon.

 

Oingt                                                               Oingt

Oingt

Oingt                                             Oingt domine la vallée d’Azergues

J’adore ces villages au passé médiéval qui surplombent une vallée. Hélas, de la cité médiévale, il reste la chapelle du château devenue l’église du village, la porte fortifiée de Nizy et la tour donjon.

J’aurais voulu voir également le Mont Brouilly mais il faut en laisser un peu pour une prochaine promenade bucolique. En revanche, Nous avons fait une halte à Beaujeu la capitale historique du Beaujolais. Aujourd’hui, Villefranche-sur-Saône en est la capitale actuelle.

Beaujeu, commune de 2000 habitants, a perdu de sa gloire passée. Elle a su préserver l’Hôtel Dieu devenu l’hôpital de la ville et la place de la Mairie mais plusieurs bâtiments exigent d’être rénovés.

Beaujeu                                                     Beaujeu et sa place de l’Hôtel de Ville

Beaujeu                                               L’hôpital rénové et agrandi

Beaujeu                                          Le très bel hôtel restaurant Anne de Beaujeu de face

Beaujeu                                  Le même hôtel restaurant de dos et abandonné

Beaujeu

Quel dommage! Ce côté jardin représentait la terrasse du restaurant et on peut imaginer au temps du faste de cet hôtel, un lieu paisible et empreint d’un certain luxe.

J’espère avoir attisé un peu la curiosité de chacun pour arpenter ce Beaujolais plein de surprises.

A consommer sans modération!

Ma Bourgogne romantique

« Nous vivons trop dans les livres et pas assez dans la nature. »

Anatole France (1844-1924)

 

Impatiente de revenir dans la blogosphère avec un joli article, j’ai choisi de mettre en avant ma région la Bourgogne. Nous ne rencontrons pas souvent des blogs bourguignons sur le Net. C’est dommage! La campagne y est toujours bien verte et apaisante.

Régulièrement, je navigue sur des blogs bretons admirant des paysages fantastiques de la côte atlantique mais je n’ai pas encore croisé de blogs sur la Bourgogne. Peut-être en connaissez-vous?

En ce moment, j’ai besoin de me ressourcer et la nature me fait beaucoup de bien. Le week-end, j’aspire à me promener ou à faire du vélo sur les chemins environnants. Aimez-vous faire du vélo?

 

Mon vélo

Voici mon vélo sur lequel j’aime monter! Il a un petit côté hollandais que j’adore!

En ce moment, c’est la meilleure saison pour faire du vélo et apprécier la nature. J’en profite toujours pour l’immortaliser avec mon appareil photo. J’aurais tant souhaité croiser un poète en mal d’inspiration ou un peintre en contemplation au détour d’un chemin.

au détour d'un chemin

La nature, ici, me fait penser à la douce campagne anglaise que je rêve de découvrir un jour.

Aucune parcelle de terre ne peut nous faire rappeler les temps modernes. Nous pouvons nous croire aussi bien au XIXe siècle qu’au Moyen-Age. Et c’est ce qui me fascine! Naturellement, il existe des coins qui ont plus l’empreinte du temps.

Joli printemps

Quelle magnifique endroit pour apprécier le printemps!

Incorrigible romantique, j’espère que vous me suivez dans mes élucubrations bucoliques.

Après cette invitation dans mon univers, êtes-vous campagne ou mer?