Chris Evans et le transperceneige

Non mais vous allez rire ou sourire car vous ne me connaissez pas sous ce jour (ou peut-être que oui!).
Quand je regarde un film, quelquefois je me pâme devant le héros comme une midinette. J’ai peut-être 15 ans à cet instant-là mais je deviens un peu hystérique aussi. Je vous explique :
Il m’est arrivé de récupérer la photo d’un acteur pour la mettre en fonds d’écran à la place de celle de mon amoureux. Ce n’est pas dément, ça! Au travail, je montrais la photo de l’acteur à mes collègues comme s’il était la huitième merveille du monde. Non mais je rêve! (vous le dîtes et moi aussi).
Je n’ai plus 15 ans pourtant mais parfois mon comportement est très limite. Heureusement, je sais que j’en réchappe rapidement le plus souvent.
Tout ceci pour dire que j’ai recommencé cette fois-ci avec Chris Evans.

 

Chris Evans

Je n’ai pas pu résister à ses yeux-là. Croyez-moi! Ce n’est pas vraiment mon type d’hommes. Il est américain, très musclé et joue surtout dans des films d’action comme « Captain America ». En général, je préfère le genre british et plutôt très mince.

C’est en visionnant le DVD de « Snowpiercer » (le transperceneige) de Joon-Ho Bong que j’ai découvert Chris Evans alias Curtis dans le film. Et là, vous allez écarquiller les yeux en sachant que ce film est hyper violent et plutôt destiné à un public masculin. Je sais c’est bizarre mais je peux tout regarder sauf les films d’horreur. Moi si girly, j’ai regardé ça :

Snowpiercer

En fait, je vous le déconseille si vous ne supportez pas la violence tout au long d’un film. Et puis, ce n’est pas un film mémorable mais le héros a particulièrement des yeux magnifiques.

chris-evans-dans-snowpiercer-10948056woyjf_1713

Curtis comme il m’est apparu en gros plan.

Pour la petite information, ce film est une adaptation d’une bande dessinée française de science-fiction créée en 1982 par les scénaristes Jacques Lob et Benjamin Legrand et le dessinateur Jean-Marc Rochette et éditée chez Casterman.

J’ajouterai que le principal rôle féminin est interprété par Tilda Swinton et que son jeu est génial. Elle est extraordinairement méchante. J’adore!

snowpiercer_tilda-swinton

En conclusion, ce sera la première fois que sur mon blog, j’encense un film non pas pour sa qualité mais pour la beauté d’un acteur. Mais pourquoi pas?

Avez-vous une petite anecdote de ce style?

P.S. : toutes les photos sont prises sur le Net.

Benjamin Lacombe et ses papillons

J’ai découvert « Les amants papillons » d’un jeune illustrateur français Benjamin Lacombe grâce à une blogueuse. Impossible de me souvenir de quelle blogueuse il s’agit! Si la blogueuse se reconnaît, je la convie à me faire signe. Ah la mémoire qui flanche! Je voudrais la remercier pour ce très joli cadeau artistique car j’ai adoré son oeuvre.

 

Les amants papillons

Je suis tombée sous le charme de sa bande dessinée pour la jeunesse « Les amants papillons » éditée en 2007. Adorant tout ce qui touche au Japon, j’ai succombé au graphisme délicat de Benjamin Lacombe sachant magnifier cet univers poétique. Dans cet album jeunesse, le dessin, les couleurs, le texte et les papillons m’ont enchantée. Je le conseille vraiment aussi bien aux petits qu’aux grands!

Les amants papillons

Les amants papillons

Les amants papillons

Les amants papillons

Les amants papillons

Les photos ne sont pas super nettes mais j’ai sélectionné les dessins qui me plaisent le plus pour représenter l’histoire de Naoko et de Kamo. Je ne veux pas en dire plus car il faut absolument découvrir au moins une oeuvre de Benjamin Lacombe et son talent comme l’ont déjà fait Fanny de Dans le manoir aux livres , Céline de Une tasse de culture et Bianca de Des livres, des livres!.

Après avoir offert un avant-goût de cet artiste remarquable et charmant (ce qui ne gâche rien), je rajoute la vidéo publicitaire de sa dernière bande dessinée qu’il me tarde de dévorer.

 

Déjà un chef-d’oeuvre!