Agents très spéciaux : code UNCLE

Depuis que je suis revenue de Venise, mon esprit est resté encore un peu en Italie. L’effet Venise est néanmoins énorme! J’ai écouté des chansons italiennes pour entendre encore cette belle langue et je suis tombée par hasard sur le film en DVD « Agents très spéciaux : code UNCLE » de Guy Ritchie tourné en partie en Italie. Lire la suite de « Agents très spéciaux : code UNCLE »

Le palais des ombres

Après avoir lu l’article de Bianca du blog « Des livres, des livres! » sur le roman de Maxence Fermine « Le palais des ombres », j’ai rapidement voulu le lire. Quelque chose m’attirait dans cette histoire et je voulais en savoir plus.

Je n’avais plus qu’à le lire pour me faire ma propre opinion. Chose faite!

Verdict : j’ai adoré!

 

 

Le palais des ombres
Le palais des ombres de Maxence Fermine

 

En quatrième de couverture :

Paris, dans les années 1960. Nathan Thanner, trentenaire taciturne et discret qui ne vit que pour ses marionnettes confectionnées dans le secret de sa boutique, voit sa vie bouleversée par une lettre de son père auquel il ne parle plus depuis vingt ans. Cet ex-romancier à succès, dont la rumeur veut qu’il soit devenu fou, lui annonce son décès et l’héritage qu’il lui lègue : l’énigmatique maison où il vivait reclus, Le Palais des Ombres. Mais, même dans la mort, Hugo Thanner reste un être fuyant et mystérieux, à l’image de cette demeure diabolique qui semble se jouer de Nathan. Commence alors pour le jeune homme un inquiétant jeu de pistes dont l’issue pourrait le changer à jamais…

 

Ce roman, chargé de mystère et de romantisme, ne se lâche pas facilement. L’intrigue est bien ficelée dans un Paris des années soixante avec des personnages troublants.

J’ai aimé me balader dans Paris à travers l’histoire et découvrir la personnalité de chaque protagoniste.

Mais mon coup de coeur de ce roman se porte sur la demeure « le palais des ombres ». D’ailleurs, le titre a été très bien choisi. Cette grande maison fait frissonner juste ce qu’il faut pour tenir en haleine.

STOP!  Je n’en dirai pas davantage!

À vous de trembler!

 

 Astrée