Mais comment t’appelles-tu?

Je ne sais pas si vous avez remarqué dans mon dernier article, j’ai ajouté une signature à la fin de celui-ci. Dorénavant, j’ai choisi de signer mes articles en utilisant le prénom d’Astrée. Même si ce n’est pas mon vrai prénom mais un pseudo, il est bien plus agréable de pouvoir dire Bonjour Astrée que Bonjour Rouge velours. Je l’avoue! Ce sera désormais mon nom de plume! En fait, c’est grâce à Mia W. du site Trucs de
Blogueuseque j’ai décidé d’associer un prénom à mon blog Rouge velours. Mia m’a fait comprendre l’importance d’avoir un prénom pour communiquer avec les autres blogueurs. Je vous donne le lien pour lire son article à ce sujet : http://www.trucsdeblogueuse.com/bloguer-prenom/

Pour en revenir au choix du prénom Astrée, c’était comme une évidence après avoir visité la Bastie d’Urfé en août 2013 dans le département de la Loire.

La Bastie d'Urfé
La Bastie d’Urfé

Ce château de la Bastie d’Urfé a été habité par Honoré d’Urfé l’auteur de l’Astrée, roman-fleuve publié entre 1607 et 1627. Ce roman relate l’histoire d’amour entre Astrée et le berger Céladon. Je ne l’ai pas lu mais j’aimerais bien.

L'Astrée d'Honoré d'Urfé
L’Astrée d’Honoré d’Urfé

C’est un roman de 5 volumes de 1000 pages et cette édition illustrée date de 1637. Bien conservée! Avez-vous eu la chance de lire ce roman du XVIIe siècle?   J’ai été si conquise par le lieu et l’histoire que j’en ai adopté le prénom de l’héroïne. Céladon allait de soi pour nommer mon homme. Par la suite, vous ne devriez pas être surpris par l’utilisation de ce pseudo. Je termine en remerciant encore Mia pour sa gentillesse et sa sympathie.

Astrée

Publicités

L’art à Toulouse

Mon temps n’étant pas élastique, j’écris seulement aujourd’hui la suite de mon voyage à Toulouse.

Dans ce second article sur Toulouse, je poursuis sa visite à travers l’art. Ses musées sont remarquables et je n’en donnerai qu’un échantillon. Il faut laisser aux curieux le plaisir de découvrir le reste par eux-mêmes.

Le premier bâtiment que nous avons visité fut le Capitole c’est-à-dire l’Hôtel de Ville de Toulouse.

Salle Gervais
Salle Gervais

 

Le Capitole représente le bâtiment incontournable à visiter quand on vient à Toulouse. Il regorge de fresques et de peintures des artistes locaux comme Paul Gervais (1859-1944) ou Henri Martin (1860-1943).

 

Salle Henri Martin
Salle Henri Martin

 

Les rêveurs d'Henri Martin
Les rêveurs d’Henri Martin

 

Ce tableau d’Henri Martin m’a vraiment plu. J’aime son atmosphère douce et la beauté des couleurs.

 

La belle Paule d'Henri Rachou
La belle Paule d’Henri Rachou

 

Dans la salle des Illustres, ce tableau de Paule de Viguier, dite la belle Paule, d’Henri Rachou (1856-1944) raconte la légende de cette belle dame toulousaine du XVIe siècle qui plut à François 1er.

 

Vue sur la place du Capitole
Vue sur la place du Capitole

 

Pendant les vacances scolaires toulousaines, la mairie avait installé la patinoire sur la place du Capitole.  Ce fut une belle place animée durant quelques jours ensoleillés.

 

Musée St-Raymond
Musée St-Raymond

 

Si nous voulons connaître les origines de « Tolosa » (ancien nom latin de Toulouse), il faut faire un tour au musée Saint-Raymond. Il abrite le musée des Antiques et présente une importante collection archéologique. Il est situé tout près de la Basilique Saint-Sernin.

 

Nef de la Basilique Saint-Sernin
Nef de la Basilique Saint-Sernin

 

Cette fois-ci, je vous montre l’intérieur imposant de cette magnifique basilique romane qui est à proximité du musée Saint-Raymond.

 

Musée Paul Dupuy
Musée Paul Dupuy

 

Aimant beaucoup les objets anciens, nous avons aussi visité le musée Paul Dupuy qui présente des collections d’objets d’art et d’arts graphiques du Moyen Âge à 1939. Sur cette photo, nous voyons l’Apothicairerie des Jésuites datant de 1632. Mais parmi toutes les belles choses que j’ai pu admirer, c’est cet objet-là qui a retenu mon attention :

 

Montre émaillée dite chinoise (Suisse vers 1825)
Montre émaillée dite chinoise (Suisse vers 1825)

 

Quelle petite merveille!

 

Musée des Augustins
Musée des Augustins

 

Naturellement, la visite du musée des Beaux-Arts s’imposait dans notre séjour à Toulouse. De plus, l’évènement artistique se trouve au musée des Augustins (musée des Beaux-Arts) jusqu’en 2016. Jorge Pardo, artiste contemporain cubain a métamorphosé la salle des chapiteaux du musée. Étonnant!

 

Musée des Augustins
Musée des Augustins

 

Là, nous retrouvons le style classique de l’une des salles du musée des Augustins. Le contraste est saisissant!

 

Portrait de la Baronne de Crussol d'Elisabeth Vigée-Lebrun (1785)
Portrait de la Baronne de Crussol d’Elisabeth Vigée-Lebrun (1785)

 

Ce tableau ci-dessus est mon préféré du musée des Augustins pour la couleur rouge des vêtements de la Baronne de Crussol. Élégantissime!

 

Fondation Bemberg
Fondation Bemberg

 

Un autre lieu toulousain nous a surpris : la Fondation Bemberg. Elle est située dans l’Hôtel d’Assézat et présente les riches collections d’arts du collectionneur Georges Bemberg (1915-2011). Cette pièce ronde, sur la photo ci-dessus, est une magnifique bibliothèque de livres anciens. Une belle curiosité!

 

Portrait de Sibylle de Clèves de Lucas Cranach l'Ancien (1531)
Portrait de Sibylle de Clèves de Lucas Cranach l’Ancien (1531)

 

Dans cette Fondation Bemberg, j’ai retenu ce tableau qui m’a beaucoup plu : le portrait de Sibylle de Clèves de Lucas Cranach l’Ancien. Ce peintre me fascine car le visage de ses personnages est assez expressif et n’est généralement pas sublimé. Surprenant!

Concernant les autres musées, nous n’avons pas pu tout voir mais Toulouse restera un beau souvenir.

Si vous allez dans le Sud-Ouest, passez par Toulouse, vous ne le regretterez pas!

 

                                                Astrée et Céladon

Ô Toulouse!

La violette de Toulouse
La violette de Toulouse (son emblème)

 

Ces jours-ci, je n’étais pas présente sur mon blog. Mais la raison de mon absence était fort agréable. Mon compagnon et moi avons passé un court séjour à Toulouse pour visiter cette superbe ville. Un pur enchantement!

Afin de découvrir plus rapidement Toulouse, nous avons pris l’avion.

 

Un avion passant sur Toulouse au coucher du soleil
Un avion arrivant sur Toulouse Blagnac au coucher du soleil

 

Me retrouver dans les airs a été un grand plaisir que j’avais perdu depuis un certain temps. Depuis quelques années, j’ai surtout pris le train ou la voiture pour voyager.

Dès que nous sommes arrivés au centre ville de Toulouse, j’ai été subjuguée par son architecture en briques roses. Nous avons pu admirer les toits de la ville en montant au dernier étage du magasin des Galeries Lafayette.

 

Sur la terrasse des Galeries Lafayette
Sur la terrasse des Galeries Lafayette

 

Pour nous accueillir, l’office du tourisme de Toulouse se situe dans le donjon du Capitole dans le square Charles de Gaulle.

 

L'office du tourisme de Toulouse dans le Donjon du Capitole
L’office du tourisme de Toulouse dans le Donjon du Capitole

 

Après la neige tombée les jours précédents, nous avons eu vraiment très beau temps cette semaine. La lumière sur Toulouse était magnifique!

 

Sur les bords de la Garonne
Sur les bords de la Garonne (au loin le Pont Neuf)

 

Est-ce le printemps avant l’heure? Toutes les personnes assises ou marchant au bord de la Garonne pouvaient le penser. Superbe!

Nous avons même déjeuné plusieurs fois sur un banc au soleil pour profiter de ses rayons et de sa belle lumière.

 

Le jardin japonais
Le jardin japonais

 

Par exemple, nous avons pique-niqué à cet endroit si charmant, le jardin japonais dans le quartier Compans Cafarelli. Un jardin très zen!

 

Tout au long de notre promenade, nous avons pu admirer les bâtiments en briques roses et dans le centre historique, nous pouvions en croiser beaucoup.

 

Une rue aux bâtiments en briques roses
Une rue aux bâtiments en briques roses

 

Une autre rue aux bâtiments en briques roses
Une autre rue aux bâtiments en briques roses

 

La fontaine Boulbonne dans le quartier Saint-Etienne
La fontaine Boulbonne dans le quartier Saint-Etienne

 

Située près du Grand-Rond, jardin public toulousain, nous avons visité la cathédrale Saint-Etienne de style gothique et roman à l’architecture particulière.

 

La Cathédrale Saint-Etienne
La Cathédrale Saint-Etienne

 

Mais la basilique Saint-Sernin est bien plus belle encore. C’est la plus grande église romane conservée en Europe.

 

La basilique Saint-Sernin
La basilique Saint-Sernin

 

Claude Nougaro, l’un de mes chanteurs préférés, y est né et a chanté sa splendeur. Durant ces trop courtes vacances, j’ai fredonné cette chanson :

 

 

De plus, le premier soir, nous avons déniché par hasard un petit restaurant « Au coin de la rue » avec la photo de Nougaro sur la façade au quartier des Jacobins.

 

Restaurant "Au coin de la rue"
Restaurant « Au coin de la rue »

 

 

La visite de Toulouse n’est pas terminée! Si vous voulez en savoir davantage, la suite est au prochain épisode. J’ai adoré et je vous recommande de découvrir cette fabuleuse ville rose!

Connaissez-vous Toulouse?