La voleuse de livres

Après le grand désarroi de ces jours-ci, je reprends ma plume doucement. Il faut continuer à écrire et à croire en la bonté humaine. Cette marche historique du dimanche 11 janvier 2015 me donne l’espoir que nous pouvons nous comprendre et partager notre soif d’amour. Je le souhaite!

Après ce préambule, un film m’a insufflé le désir de faire à nouveau un article sur mon blog. C’est un petit bijou qui est une adaptation cinématographique du roman de Markus Zusak « La voleuse de livres » et réalisé en 2013 par Brian Percival.

 

La voleuse de livres

En voici le synopsis :

L’histoire de Liesel, une jeune fille envoyée dans sa famille d’adoption allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle apprend à lire avec le soutien de sa nouvelle famille, et de Max, un réfugié Juif qu’ils cachent sous leurs escaliers. Pour Liesel et Max, le pouvoir des mots ainsi que leur propre imagination vont devenir leur seule échappatoire face à la guerre.

 

Dans le tourment de la guerre, Liesel, interprétée par Sophie Nélisse, montre un courage, une générosité et une soif d’apprendre considérable.

Hans Hubermann le père adoptif de Liesel, interprété par Geoffrey Rush, est un homme extrêmement bon et tente de résister à la puissance nazie.

Rosa Hubermann la mère adoptive de Liesel, interprétée par Emily Watson, semble avoir un coeur dur mais…

Ces 3 acteurs sont magnifiques dans leur rôle respectif. Sophie Nélisse, que je ne connaissais pas, est si mignonne et si attachante dans ce film.

Je ne vais pas tout vous dévoiler! Vous découvrirez dans ce film de belles âmes qui apportent beaucoup d’espoir au genre humain. Malgré le contexte, c’est une belle histoire qui peut être regardée aussi bien par la jeunesse que par les adultes.

J’ajoute cet extrait du film que j’ai adoré:

« MORT ET CHOCOLAT

D’abord les couleurs.
Ensuite les humains.
C’est comme ça que je vois les choses, d’habitude.
Ou que j’essaie, du moins.

UN DETAIL
Vous allez mourir.

En toute bonne foi, j’essaie d’aborder ce sujet avec entrain, même si la plupart des gens ont du mal à me croire, malgré mes protestations. Faites-moi confiance. Je peux vraiment être enjouée. Je peux être aimable. Affable. Agréable. Et nous n’en sommes qu’aux «A». Mais ne me demandez pas d’être gentille. La gentillesse n’a rien à voir avec moi.

RÉACTION AU DÉTAIL CI-DESSUS
Ça vous inquiète ?
Surtout, n’ayez pas peur.
Je suis quelqu’un de correct.

Une présentation s’impose. Un début.
J’allais manquer à tous mes devoirs.
Je pourrais me présenter dans les règles, mais ce n’est pas vraiment nécessaire. Vous ferez bien assez tôt ma connaissance, en fonction d’un certain nombre de paramètres. Disons simplement qu’à un moment donné, je me pencherai sur vous, avec bienveillance. Votre âme reposera entre mes bras. Une couleur sera perchée sur mon épaule. Je vous emporterai avec douceur.
À cet instant, vous serez étendu (je trouve rarement les gens debout). Vous serez pris dans la masse de votre propre corps. Peut-être vous découvrira-t-on ; un cri déchirera l’air. Ensuite, je n’entendrai plus que mon propre souffle et le bruit de l’odeur, celui de mes pas. » (citation sur Amazon)

Je termine avec la bande annonce:

 

Si vous ne l’avez pas vu, regardez-le!

 

 

Publicités

18 commentaires sur « La voleuse de livres »

  1. Je me souviens avoir vu la bande annonce qui était très belle et comme je ne suis une dévoreuse de pages, j’ai très envie de lire le livre avant de voir le film. Comme toujours, tu sais communiquer ta passion et la partager. C’est un très bon choix de sjuet !
    Bises et bonne journée

    J'aime

  2. Une de mes lecture les plus marquantes des dernières années. J’ignorais qu’il avait été adapté sur grand écran, pourquoi pas.
    Souvent déçue des adaptations ces derniers temps… mais la bande annonce me parle.
    Tout comme le livre avant lui.

    Un beau post pour ton retour parmi nous 😉

    PS : Bonne année (teintée d’espoir!)

    J'aime

  3. Je trouve que c’est un très joli message que de commencer l’année en nous parlant de ce film, surtout après ce que s’est passé la semaine dernière.

    Je n’ai pas vu le film, mais j’avais lu le livre il y a quelques années maintenant. Ca n’avais pas été un coup de cœur sur le moment et pourtant avec le recul c’est une de mes lectures les plus marquantes de ces dernières années. Intéressant comme le recul nous fait voir les choses différemment.

    J'aime

    1. Merci Méloë! Les livres nous apportent beaucoup et nous ouvrent l’esprit sur ce qui nous entoure. Le savoir c’est le pouvoir! Alors lisons!
      Justement je n’ai pas encore lu le livre même si je préfère lire le roman avant de voir le film.
      Je pense le lire un jour! Tu devrais voir le film maintenant pour te remémorer le roman.
      Bises

      J'aime

    1. Merci beaucoup Louise! Je te comprends mais les films parlent trop souvent d’elle, hélas!
      J’ai hésité sur mon article pour commencer l’année mais ce film est un petit bijou d’espoir.
      C’est sur ce point que j’insiste!
      Très belle journée!
      Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s